Avec 4 500 entrées, Maquett'expo a battu tous les records - La Glacerie

mardi 20 décembre 2011


Dès l'entrée, le choc ! Devant le cirque imaginaire et entièrement animé, illuminé et sonorisé, création de Jean-Claude Carrougeaux et son épouse Dany, les yeux des enfants n'ont cessé de s'écarquiller. « Représentant 15 000 heures de travail à deux, cela fait 25 ans que je le promène », explique Jean-Claude, originaire d'Orléans.

 

Rien ne manque : la parade dans les rues, le chapiteau et sa piste aux étoiles avec ses artistes, les numéros des équilibristes et des jongleurs, les clowns, la ménagerie, etc. « Enfant, je devais rejoindre l'école du cirque Fratellini, mais devant le refus de mes parents, j'ai dû y renoncer. Alors je leur ai dit : je vais faire mon cirque à moi ! »

Sa passion du cirque se traduit en maquettes depuis son âge de 10 ans. Il en a 62. Et d'ajouter : « On est ainsi dans la peau des gens du voyage à notre échelle. Avec ce cirque, nous sillonnons les routes de France et d'Europe. »

Ce week-end, le complexe sportif de la Saillanderie a accueilli 320 amateurs de modélisme et de maquettes qui se sont retrouvés à l'occasion de Maquett'expo, organisé par le Rail miniature club (RMC50). Un week-end exceptionnel, qui a permis à 4 500 personnes de faire immersion dans un monde miniature avec à la clé la découverte de véritables chefs-d'oeuvre.

Cette année, les organisateurs ont souhaité mettre l'accent sur les jeunes. Ainsi, un espace a été dédié à un réseau ferroviaire composé de modules juniors. « Le module permet à ceux qui n'ont pas les moyens de réaliser un réseau, de pouvoir se lancer dans le modélisme ferroviaire. En effet, sur un module on est amené à travailler tous les aspects du modélisme, présente Stéphane Vlieghe. Grâce à l'application de normes, les modules se raccordent sans problème les uns aux autres pour composer un réseau. »

À l'issue de Maquett'expo, si le public était ravi, les exposants n'exprimaient qu'une seule chose : le désir de participer à la prochaine édition.