Portrait

Ce week-end, le Rail miniature club (RMC 50) ouvre ses portes au public. Rencontre avec Adrien Gouy (28 ans), responsable de la section jeunes.

Une passion depuis toujours Les trains et leur trafic ont toujours fasciné Adrien Gouy. « Habitant à 100 mètres d'une voie ferrée, je me souviens que je me précipitais dès que j'entendais un train arriver. » Un intérêt qui se poursuit à la maison. « Féru de trains, mon père réalisait des maquettes. Aidé de ses conseils techniques, je réalise à mon tour ma première maquette, je devais avoir 10 ans. Elle représentait une gare, très aléatoire dans sa construction. » Un souvenir qu'il garde aujourd'hui comme une relique. « Très rudimentaire, elle réunit toutes les imperfections lorsqu'on débute, les traces de colles et les marques de doigt. » Grandissant, il délaisse un temps le modélisme, pour mieux y revenir ensuite. « Je voulais m'y remettre, mais pas tout seul, d'autant que le modélisme ferroviaire avait connu de grandes évolutions que je suivais avec intérêt, comme les commandes digitales, la sonorisation de plus en plus réaliste. Je rejoins alors le RMC 50 en 2011. » Se faire plaisir et partager Son sens du contact et sa soif de transmettre aux autres sont vite remarqués par les dirigeants du club, qui ne tardent pas à lui confier les rênes de la section jeunes. L'offre l'enchante, puisque répondant à la conception qu'il se fait de sa passion. « Si le modélisme est avant tout un loisir, je ne le conçois pas sans l'aspect d'échange. C'est à la fois se faire plaisir tout en partageant avec les autres. Ceux qui savent doivent transmettre leurs connaissances aux autres. » Lorsque les nouveaux arrivent, Adrien est là pour les guider, les accompagner dans leur première réalisation qu'est le module junior. « Passage obligé pour tout débutant, il s'agit d'une portion de voie normalisée dont les interfaces permettent de la connecter à d'autres modules pour constituer un réseau. » Sa section a également réalisé une gare imaginaire, troublante de réalisme. « On l'utilise pour apprendre la signalisation et les manoeuvres en gare terminus. »

Ouest france du 15/12/2014